Plume à plume

Cercle littéraire entre copains.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le survivant - Kay

Aller en bas 
AuteurMessage
Kay
Admin


Nombre de messages : 128
Age : 30
Localisation : Instable.
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Le survivant - Kay   Mar 10 Avr 2007 - 21:43

Okay, petite intro. Ce texte s'adresse à un public averti mais, surtout, savant. Laughing Wikipédiez-moi un peu et tout devrait se mettre en place.


Mortifié

Le sang commençait à peine à sécher. Le sol, engorgé. Les murs et les maisons, empourprés. Les corps, empilés grossièrement dans les rues. Les boucliers et les pilia, entassés. Les flèches et les épées qui décoraient. Le soleil qui léchait la peau. Pas un bruit ne flottait dans l’enceinte de la ville. Pas même un pleur d’enfant ou une plainte de veuve, pas même un gémissement de vieillard ou un cri de vaincu. Il n’y avait plus personne.

Sauf cette monstruosité qui trônait sur ce charnier, ce royaume déchu.

Mortifié. On l’avait fait fuir, l’avait fait abandonner ses frères. On l’avait embarqué pour l’ailleurs, pour le meilleur, pour l’avenir. On l’avait flanqué de quelques hommes et de plusieurs patrons. On lui avait tué sa femme, mais épargné son fils Ascagne et son père Anchise. Perdu, étranger, il s’interrogeait sur la justice, sur le dessein des dieux mais, surtout, sur le bien conçu de la Providence.

Il était aimé d’une mère qu’il n’avait jamais connue, mais à qui il offrait souvent lièvres, béliers et boucs. Une mère qui l’avait sans doute sauvé, mais pour quel dessein, il l’ignorait. Il redoutait sa puissance et ses noires ambitions mais, plus que tout, il redoutait son amour et sa bienveillance. N’était-elle pas après tout la cause de toute cette histoire?

Il s’embarquait sans trop savoir pourquoi, sans trop savoir jusqu’où. Jusqu’au bout du monde, peut-être. Jusqu’à ce que les vents cesseraient de le porter, jusqu’à ce que la mer le recracherait sur quelque terre ou quelque pays.

Il était chargé d’une mission : rebâtir une civilisation, retrouver un passé, reconstruire une culture. Il se sentait petit, si petit, malgré toute l’aide divine dont il se savait posséder. Ce pardon, ce secours lui brûlait le cœur et les mains. Son cœur était meurtri et ses mains ne portaient plus l’épée. Il se sentait si impuissant.

Il les mena vers plusieurs villages hostiles. Ils furent chassés, parfois pourchassés. Il ne regardait plus devant lui. Son cœur était regardait là-bas, là où il ne retournerait jamais. La mer l’entraînait, mue par la volonté divine. Son destin était fixé, son chemin tout tracé Il n’avait plus qu’à le suivre. On lui avait pris son âme. Il n’était qu’un pion.

Il arriva sur les côtes de Toscane, dans un pays barbare, peu civilisé, pas cultivé, à l’embouchure d’un fleuve qui n’avait aucune majesté. Un moment, il fut soulagé de voir que les tribus utilisaient leur alphabet. Ça ne dura qu’un moment. Bien qu’il put lire leurs ouvrages, il ne comprit pas même un mot. Il voulut hurler.

Il pataugea inélégamment dans les marécages, parvint à une clairière ceinte de collines. Il amena ses troupes un peu plus loin jusqu’au site d’une civilisation. Ils n’étaient plus beaucoup. Par quelque chassé-croisé, on lui accorda la princesse et il devint souverain.

Les petites divinités s’aggloméraient à sa porte, lui confiant tel ou tel dessein. Il serait père de plusieurs générations légendaires, lui-même descendant mythique. Une cité s’élèverait des marécages et conquérrait l’univers. Il était las.

L’honneur plus que tout, la loyauté et la famille. Il était devenu le héros d’un peuple, certes, mais la honte de sa patrie. On lui avait fait tout renier. On l’avait modelé en idole. Il avait résisté, voulait mourir comme ses frères. Il n’avait pas peur des hommes. Mais les dieux… Il s’était résigné, enfin, croyant se soumettre aux Moires, mais ce fut à une plume qu’il se soumit réellement.

Un homme écrivit son histoire plusieurs siècles plus tard, s’appropriant son nom et son honneur. Cet homme s’appelait Virgile et il était poète officiel de Rome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KBlack
Admin
avatar

Nombre de messages : 71
Age : 30
Localisation : Seattle, 2061
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Le survivant - Kay   Ven 13 Avr 2007 - 10:56

Kay a écrit:
toute l’aide divine dont il se savait posséder

Qu'il savait posséder, ou dont il se savait possédé (moins probable)...

tututut What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://penumbra.darkbb.com
 
Le survivant - Kay
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès du dernier survivant
» Caméo, ou comment trouver Ken le Survivant dans Juliette je t'aime?
» Ken le survivant au ciné !
» Kaiji l'ultime survivant
» [manga] Survivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume à plume :: Sujets et textes :: Textes sujet imposé-
Sauter vers: